Fromental Paccard investissement

Les
actualités

PERP et PAS

mardi, 27 février 2018 13:47

Le PERP, produit de retraite défiscalisant, devient incontournable. Dans la limite de 10 % des revenus nets professionnels de l'année N-1, les sommes versées sur un PERP sont déductibles des revenus imposables, dans la limite de 30 893 €. L'avantage fiscal est donc directement proportionnel à la tranche marginale d'imposition et ne rentre pas dans le calcul du plafonnement des niches fiscales. 

Le capital obtenu au moment de la retraite est récupérable à hauteur de 20 % et le solde est servi en rente viagère, réversible ou non. 

Avec la mise en place du prélèvement à la source qui implique de neutraliser l'impôt sur les revenus non exceptionnels de 2018 les cotisations versées sur un PERP ne crées pas d'avantage fiscal. On serait donc tenté de faire l'impasse sur le versement 2018 ! Hélas, le fisc, à l'initiative des assureurs, a prévu une mesure de rétorsion pour les petits malins ! 

Les sommes déductibles en 2019 seront égales à la moyenne des sommes versées en 2018 et 2019. Donc s'il n'y a pas de versement en 2018, les versements 2019 ne seront retenus que pour moitié. C'est à peu de chose près le même principe que celui retenu pour les travaux en matière de revenus fonciers. 

Pour que votre assureur retrouve le sourire, il est donc conseillé d'alimenter normalement votre PERP en 2018 !

Pierre Fromental

Maîtrise de droit privé
Cabinet juridique DACF (1977-1979)

Fondé de pouvoir - Investissement Rothschild (1979-1982)
Directeur d'agence Worms gestion, W Finance (1982-1987)
Fondateur, directeur Formation et Comptes VIP, Expert et Finance (1987-1992) 
Conseiller financier indépendant (depuis 1992)

Expertise : Fiscalité et immobiler